samedi 26 mars 2016

« L’exode du trésor artistique de l’Espagne 1939 », conférence de SERGE BARBA à Saint Genis des Fontaines le 7 avril 2016

Dans le cadre de son cycle de conférences l' ASVAC accueillera  SERGE BARBAle 7 avril 2016 à 14 h 30 salle du Foyer pour traiter d'un aspect important de la Retirada.

Ancien président de l'Association FFREEE (Fils et Filles de Républicains Espagnols et Enfants de l'Exode), né à la maternité d' Elne,
Serge Barba, retraité de l'enseignement, est un grand spécialiste de la période et des évènements qui y sont attachés.
Il est l'auteur d'un ouvrage « De la frontière aux barbelés, les chemins de la Retirada 1939 (Ed. Trabucaire).

La Retirada de février 1939, est aujourd’hui une page d’histoire de notre département assez bien connue.
Ce qui l’est moins, c’est l’exode du trésor artistique de l’Espagne qui  eut lieu au même moment.
Peu nombreux pouvaient savoir que, parmi les milliers de réfugiés qui affluaient dans les P.O, quelques dizaines de camions traversaient
la frontière avec, comme chargement, des chefs-d’œuvre du Musée du Prado et d’ailleurs.
Il fallait que ce trésor inestimable soit, à tout prix, préservé.
C’est cette histoire que Serge Barba nous propose de mettre en lumière. 

mercredi 23 mars 2016

Conférence sur "La musique sous la Restauration et le Second Empire". Vendredi 1 avril 2016 à Montesquieu-des-Albères

Programme de la conférence sur "La musique sous la Restauration et le Second Empire"
Vendredi 1 avril 2016 à 18h salle Jean Thubert à Montesquieu-des-Albères 

Entrée gratuite

Organisée par l’Association du Patrimoine  et le Souvenir Napoléonien et
L'Association Défense, Recheche, Mise en valeur du Pattrimone Catalan

Commentaires et illustrations musicales Jean-Claude Salomé

«La musique sous la Restauration le Second Empire». De la «Symphonie Fantastique» d’Hector Berlioz au 
«Temps des cerises» de Jean-Baptiste Clément
Jean-Claude Salomé, passionné de musique, présentera une rétrospective musicale de la Seconde Restauration (règne de Louis-Philippe 1er 1830 à 1848) 
puis du Second Empire (règne de Napoléon III 1852 à 1870) et de la Commune (1871).
 Le pot de l’amitié clôturera la soirée.

https://lh3.googleusercontent.com/51Ru83wv6aEWcmZ0U9CzXcoyP791qHTZxVmkJGqAMgJIYLTz6lhQUbPsbHedwI1Ed0tutjyFrZCwLGpWbVPoJE3DIBrNEOek0j8LrFMr6qjHXVctFNKndMCLbmbnlAPjAg4R8bX3YwrdP_Yf_d6ARCzoqs1RFdrpZUp3YoFJl4vuGWMnDNoUShgnT1kNq4ziFoB8Kj0yAA9mSXY6Plo2X6byXWxXwRYZ5LzgrOGq77Wm60NjqO-3wnh_theodVzploppDXN5oK9nWBO3GJNvxr_wAls909zBUR_aTX8BdwBWZthJb9xAGFuSWWPIPALmqFfHDuP7zgmFUeg8d7j6CUPGwXW_VUEf1L933O557lNaP84R_QxYBVYe8jzbS9IMM5IsLlk9NC1mReLGMpe84KBNCmDkwTfWWLnyXg3hxZA8vo7IGoL4wTuLueHm6m7xD6dFVADj9QZreIkkQ3yIxkJQnRRqEAtCabNk1Y_y9nu3ZJYH5kTmsDUA8PdqJ8nHv4vCzbL2-0kXVYIF-bWtygnlCusyU2-2ZPEtArIKTcuQF2Pk_W2cgBF9vacTKEYTON-u=w431-h672-no


https://lh3.googleusercontent.com/d9oLVjc4XUvd4kMCyOuCT1TBl3S5DjfYyJZGVuvzhR_TXG5cGKF-Rng0J4gwnCO6gQRHOtGz1QnKnwdjAmXFdduo7IsIm4_FH0-wdv2QDD7BDws3JyzcM3PyO2j81P9kYHXObg2NY5yF20JT9A7D7hwZEGnDJFZTHJgTVKEpAeWA9B-tC-8D2KPf4s5-4N4lMHTvURs5Tntjy7_7pNbc3OFtFBYX_GrXMz_Wrc158VeFObKLBgcIB04YVpmjZxMoZyBRAy4bPAFnRzVGwAt9hUJcD5EB9WFikGLhpb65ji_zUpi2ubNFsIXatPThMH6ctUT9vYLeSe46pcoNR5a-Dz4vJT0nmREJSKzOtKS8EwGmBpLcJQHo5lmQkHdGYVvk5F0Wpg-TiqAoARRgoeYsoKf0JgHejM7ZSuQOAo7ieNbfTtO40lBkUIxO-VuGdqOEzQ1mR24oxUb8r9Y26JAsiR-BQuvFezoJQVu1UwbPAffIwS18e7OjShWksamsmjSB5RT7bG9q9NuAg3uWt1YLf4rjgZIVvtlneRicZ6efTt2v9z9iX1LNbkzQIHaIGxDXxFAQ=w532-h710-no

"Patrimoinemontesquiu" 
  • Patrimoinemontesquiu
    2 rue du Renard 
    66740 Montesquieu-des-Albères                  
    tél : 04 68 89 69 11
  • patrimoinemontesquiu@free.fr

Conférence sur "La musique sous la Restauration et le second Empire" :

      

    mardi 22 mars 2016

    conférence "de l'Art Roman à l'Art Gothique" par Henri LORETO samedi 26 mars 2016 à Laroque des Albères


    L'association Le patrimoine de Laroque des Albères vous propose une conférence : 
    "de l'Art Roman à l'Art Gothique" par Henri LORETO (Entrée libre)

    Samedi 26 mars 2016 à 17 h 00
    Salle Cami Clos à Laroque des Albères

    La conférence sera suivie par un pot de l'amitié.

    https://lh4.googleusercontent.com/-86wFTVydXgA/VvHNRal8mdI/AAAAAAAAFNc/usyZNyN9tRIsEGMopPo_iKxQicy-g3fjQ/w437-h619-no/conf%25C3%25A9rence%2Bde%2Bl%2527Art%2BRoman%2B%25C3%25A0%2Bl%2527Art%2BGothique.JPG

    lien sur le document pdf

    Expositions, animations Royaume de Majorque du 25 juin au 3 juillet 2016 dans les villes d’Argelès, Banyuls, Collioure, Port Vendres, Saint André, Saint Genis des Fontaines

    Expositions, animations Royaume de Majorque du 25 juin au 3 juillet 2016

    - Partant d’un triple constat :
     -1- Le royaume de Majorque a été pour le Roussillon une période particulièrement faste tant sur les plans économiques que culturels et architecturaux. 
    Il en reste encore de nombreux vestiges (palais de Perpignan, château de Collioure, Campo Santo, cathédrale de Perpignan, pont du Diable de Céret, …). 
    Cependant il n’existe ni musée ni exposition permanente commémorant cette illustre période ; rien au palais des Rois de Majorque ni au château royal de Collioure .
    -2- De nombreux documents sont disponibles aux Archives Départementales des PO, au Musée numismatique de Perpignan ou aux Archives Episcopales de Palma 
    (grâce au titulaire de la chaire d’Histoire Médiévale de l’Université des Iles Baléares).
     -3- Chaque municipalité organise, sans aucune concertation avec ses voisins, son petit programme de manifestations culturelles estival.
    - Quelques amis totalement bénévoles et moi avons décidé d’organiser une semaine d’animations autour du Royaume de Majorque à la fin du mois de juin prochain. 
    Nous avons commencé par créer en janvier 2016 une Association pour le Rayonnement des Arts de la Culture et de l’Histoire (ARACH) qui se propose d’animer sur le plan 
    culturel plusieurs villages
     autour d’un thème identique afin de permettre d’attirer un flux touristique nouveau en dehors de la période habituelle de fréquentation des 
    estivants (mi juillet, fin août). Son rôle est de mobiliser et coordonner les énergies et les initiatives individuelles et collectives (artistes, associations, municipalités, 
    Education Nationale) autour d’un même projet culturel.
                  La première manifestation se déroulera du 25 juin au 3 juillet 2016 dans les villes d’Argelès (musée Casa des Albères), Banyuls (cave Coopérative des Templiers), 
    Collioure 
    (cave des Dominicains et petit cloître du musée, ermitage de Consolation), Port Vendres (le Dôme et son jardin, cinéma Le Vauban), Saint André (théâtre de verdure) et 
    Saint Genis des Fontaines 
    (église et cloître), autour du thème du Royaume de Majorque. Un certain nombre de manifestations culturelles sont déjà programmées: 
    concerts de musique médiévale (ensemble symphonique, chorales ou solistes reconnus français ou espagnols), saltimbanques, repas et découverte de mets de l’époque, 
    expositions d’artistes contemporains utilisant différentes formes d’expression, animations autour de l’histoire du royaume de Majorque (conférences, films, expositions de 
    documents et objets de la période).
    Une quarantaine d’artistes contemporains de la région ( François Bernadi, les Pritchard, ..), majorquins ou même étrangers (anglais, sud africains, nordiques, …) utilisant 
    différentes formes d’expression (huiles sur toiles, aquarelles, art cinétique, sculptures métalliques, terres cuites,  céramiques, mode ….) se sont engagés à participer au projet ; 
    certains ont déjà commencé à travailler. Chaque artiste réalisera une ou plusieurs œuvres sur le sujet qui pourront être acquises pendant l’exposition. Exposition qui se déroulera 
    la dernière semaine de juin prochain au Dôme à Port Vendres et dans le cloître de Saint Genis,….
    Pour la partie musicale des concerts sont déjà programmés avec Daniel Tosi, l’IRVEM de Bertille de Swarte, un interprète catalan s’accompagnant d’instruments de l’époque, 
    la chorale de  Soréde ….
    Côté historique, des conférences seront données par Robert Vinas et Jean Vilanove. Des débats seront organisés autour d’écrivains et d’historiens. La Casa des Albères va monter 
    une exposition de 6 mois sur le Royaume de Majorque. Quelques films seront également projetés : Alexandre Newski, les visiteurs du soir, …

     Possibilités de contribution du Lycée d’Argelès :
     Communication amont sur l’événement (contacts avec les médias en liaison avec les services communication des mairies, site informatique, réalisation de supports de 
    communication …) et montage d’un « produit » pour les voyagistes dont le mérite supplémentaire sera de faire découvrir la région.
    Réalisation de plats et gâteaux de l’époque médiévale, qui pourraient être vendus sur les sites d’expo. Organisation d’un banquet médiéval prévu en principe à la 
    prochaine rentrée scolaire.
    Aide à la Mairie de Port Vendres pour monter l’opération jumelage avec Soller (Majorque).
    lien sur le document pdf     

    lundi 21 mars 2016

    Conférence de Robert Vinas sur "La croisade de 1285 en Roussillon" mardi 22 mars à Sorède


    Médialettres propose une Conférence de Robert Vinas sur 

    "La croisade de 1285 en Roussillon" 
    le mardi 22 mars à 18 h dans la salle des mariages de Sorède (mairie)








    https://lh3.googleusercontent.com/-AJTnwPCbnKs/VvLUdRA0c9I/AAAAAAAAFSM/QkKyTuZGlXgL3yrLnJMX5JlqHHj70OSQg/w300-h426-no/croisade-1285_709908.jpg



    Louis IX (saint Louis) et Jaume Ier le Conquérant, en signant le traité de Corbeil en 1258, croyaient avoir mis fin à la rivalité des 
    deux maisons de France et d’Aragon dans le midi : la frontière était fixée aux Corbières, chacun renonçant à ses prétentions, 
    Louis IX sur le sud et Jaume sur le nord, et les deux monarques avaient décidé de marier leurs enfants, Isabelle d’Aragon et 
    Philippe de France. Mais en 1283, Pierre III d’Aragon, fils aîné du Conquérant, envahit le royaume de Sicile que la papauté avait donné à Charles d’Anjou, frère de Louis IX. Le pape Martin IV excommunie alors le roi d’Aragon, donne son royaume à conquérir à Charles, fils cadet du roi de France Philippe III le Hardi, et appelle toute l’Europe à se croiser contre Pierre. Philippe le Hardi organise alors contre son beau-frère Pierre d’Aragon, la plus formidable expédition militaire jamais vue dans nos contrées. 
    Le roi de Majorque Jaume II, frère de Pierre, s’allie au roi de France. Au mois de mai 1285, l’armée française déferle sur le Roussillon et se prépare à envahir la Catalogne ; cinq mois plus tard, à la fin du mois de septembre, les débris de cette armée ramènent à grand peine leur roi mourant jusqu’à Perpignan.
    L’événement a passionné l’Europe entière, et tous les chroniqueurs de l’époque en ont rendu compte, qu’ils soient français comme Guillaume de Nangis ou Guillaume Guiart, catalans comme Bernat Desclot, Ramon Muntaner ou le moine de Ripoll qui rédige la Geste des comtes de Barcelone, et même italiens comme le Sicilien Bartolomeo de Neocastro et bien d’autres encore. Ce sont leurs textes, dont la plupart sont ici traduits 
    pour la première fois en français, que ce livre rassemble en confrontant leurs points de vue souvent opposés.
    L’iconographie, médiévale mais aussi moderne, permet de son côté de mesurer le retentissement dans l’Europe entière d’un événement essentiel de 
    l’histoire catalane, dont il constitue l’un des épisodes les plus célébrés.  (TDO Editions)


    https://lh3.googleusercontent.com/GouMbVtwef4cAgJjvLPE8DjYwIqFMilpVFG5D9U-EZ-4Tjg3lzYeDrj-r6g2hp-N8eXlS3uwaF4uY8wCSZIRakFS6S6cOh0IV8PH_hvCi_9KWu_zywcjREnsk29AL5-TjlprReqnAwKYDoRzgB8km_IlvC1HRZo00nJMRysRAVwX1CIJmS2NMb47A3Ra-4jg-5Gnsg_F8TUatmSX7m5l_Jl7NtAkebVJzKOf8kQ32uwh6vdZfQvOwGPmgAGgkYhb-R4TiC6pYUMciNeqAQmN0L7a42yb1Yg84P3kcYYFEV1MkGmvcArDpgweTMvuynoEiDi9i_d84UUAVzepsRQuP_KmiGqX3sB0kLMSwjDgessGRXilWNYFpxQ0ovcbxL5DMdxwNCzDqdna8kxVt4EJ2aZMJnikKXVTgwcUO1KDLI9OR9H_Q_oLr9iIYjM0d-PUP43nRi3pHcNbdFzASk3eRx_hDFTWZbvW-8qDoN7KpwHXe7cnmM3rEjcrGcRpfkDtRH0u7g0WhfW_-AKBnwavVwky_OU0yYFc_YNRcckK3ZLmcJF3M1YOVa1li72oYdw1bM7t=w433-h659-no

    Robert VINAS est né à Ria (Pyrénées Orientales) le 3 septembre 1939.
    Il fait ses études secondaires au Lycée François Arago de Perpignan, où il est l'élève des médiévistes Marcel Durliat et Guy Romestan.
    Il poursuit des études supérieures d'Histoire à la faculté des Lettres de Montpellier.
    C'est là qu'il s'initie à la paléographie latine avec le professeur Jean Combes qui dirige son Diplôme d’Etudes Supérieures d’Histoire du 
    Moyen Age sur le Llibre de la Creu, le cartulaire des Templiers du Mas Déu en Roussilon.
    Une carrière d'enseignant puis de directeur d'établissement culturel français à l'étranger le conduit successivement au Brésil, à Mexico, à 
    Hong Kong, et enfin en Algérie et en France en tant que proviseur de lycée. Revenu à Perpignan, il se consacre désormais à l'histoire du 
    Roussillon et de la Catalogne. (TDO Editions)


    source : article publié sur le blog de l'Indépendant de Sorède du 21 mars 2016 

    Association Médialettres à Sorède        

      

    mercredi 16 mars 2016

    Conférence sur "Le rétablissement de la légalité républicaine dans les P.O." 24 mars 2016 Perpignan

    Conférence de Georges SENTIS sur "Le rétablissement de la légalité républicaine dans les Pyrénées Orientales 1944-1945" 
    Jeudi 24 mars 2016 à 18 h 00
    Archives Départementales des Pyrénées Orienatales
    74 Av. Paul Alduy 
    Perpignan


    Georges SENTIS est le Président de l’ANACR (Association Nationale des Anciens combattants de la Résistance)


    https://lh5.googleusercontent.com/-egpyJWDJHNE/VulQGuLrn2I/AAAAAAAAFII/FURa9X15E44a5g6j28iTyfYiZG6_LpyyQ/w869-h619-no/Inv%2BAD.jpg

    lien sur le site catalan     
    lien sur le site des Archives Départementales  

    samedi 5 mars 2016

    ALDECA "Comme des fleurs d'héroïsme" Conférence de M Renaud MARTINEZ samedi 19 mars 2016 à 16h à Saint Genis des Fontaines

    "Comme des fleurs d'héroïsme" Conférence de M Renaud MARTINEZ à la salle du Cloître de St Genis des Fontaines le samedi 19 mars 2016 à 16h

    https://lh3.googleusercontent.com/KlhWnllnHFLIuGx9qqzqdEcwYbCwh-fxf0AnJOuruVePquk0L44jazDp5ANL5cJZCJatS9i5M4CAz_qjZpdR4D8Ll3wfzvuRHcuPc8Igaf5FwOsk-btBXDwIL0shSag_JABgnb8OZemnpEmmX1Kjd9GtgTa4csjxFBhZfVA25y9d8ws6IQ8kz6c0oTDOnCI2XBM2AZneQgXkA_Br1KN7nV2U2jI5mZjfJxPDUAudpQk0kPjFYOV9qscikQVeOjVtWJlq4LQsXusa9JkaB_CG02wUrHk3wkzYH7NkFxMef3BHdU36QE_nHwIFMEB_jKVBkmNovujMLhSUSmgfY0DO2OWXZYYhZznGwT53-f-UUmFOuZ69BQZmPY9zGiQeBZ6pglhFlhn_ZBOnb1BALUFVUM2CUTTukcJ1DyFiAVBiLDRrSzLko3OoQw-gXSTltYHpA3p8zwRz9SkfdAbtHrmOltcNSzeva5vnW9OdO8Iv1RHw3ZYVylc7lelwnzuDmvWg5bAb0gsFIu5n_c249gduI8etpst8nl7WeESgBtplp9roB6Pend0aBW6-0gVo5JBmwZtJ=w513-h741-no

    Exposition temporaire du 5 mars au 27 avril 2016 sur "La préhistoire dans les pyrénées" au Boulou

    Exposition temporaire du 5 mars au 27 avril 2016 sur "La préhistoire dans les pyrénées" 
    au Boulou (près Château-Musée de Bélesta), 
    du 5 Mars au 27 Avril), à la Maison de l'Histoire.


     https://lh3.googleusercontent.com/AhN30FU1sZzTYRQDRErq1fVEzK1nY0ZJvgvI2X-a8mAdozSthcwK6DfKBsHa4kQn5cufqeN_s8pdsdJ1vfNXDip1pmPs73rc9YT9O-yC4S8wiKx7cdXPOiWDZV5ZH_Fv7d4GLFj-Vht3Jd1RuyYfJSo_bqEN_XKKRGKi-iKwZtZedoYZpC0LPG9_Xp2UAJyhV-3IfxzmHe5xKciVpAKPekNCGvzc09u0Gj8zg9nMwKFELju8VUnMraUuu_p1351tXPmYsp_P_9yfj2y5SNpJxlb6VWX5mhfhglN3ZVL-15FV0M0jveRrinUnxnFnnDEFDlSV28UrvufUyOFGdyg8mq58UyL_VpwVrfk5dPe7C5V3gQl0rau2u5mqJudPg9dal7ZSobRY646OZS-aKom-iV-d7gkkmZaaiWFMuVpNtheIaE5eJBVD3BQAMrVmL589AMUvzNP8upFke7iKeZk5zb889TIuSly-apJ1iY0LAeKTc_JaLxs2Pa-4406zUVy8ohTc0tDPAlxHtUA1PSJeSEHr01jC-3NrLXOpxeJQkj0vjJJMv2oQBOg6Grkm3G6c0nAA=w525-h741-no

     
    Horaires d'ouverture 
    • du mercredi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 17h
    • le vendredi de 10h à 12h00 et de 14 à 18h
    • le samedi de 9h00 à 13h
    Tél. : 04 68 83 75 01 et 06 51 02 88 49
     
     

    Exposition permanente sur "La préhistoire au Boulou" au Boulou

    Exposition permanente sur "La préhistoire au Boulou"
    au Boulou (près Château-Musée de Bélesta),
    à la Maison de l'Histoire.



    https://lh3.googleusercontent.com/qK6VqIin_R1tStVZMOu2SgJhZEuuichphCbZTg_A5LONnw_44gFHJpg3qAuqs9mDqrYc5lSam0zXl3YjU6Bmy31IcH0mCWAMfvtbr3XhpX6EN7SA-6EpL9uZcMp2NH_XwdiW-gdrLDHXi4K9rXiWHurx9nM1fUu5CmmxB64M-f11pvx8ObcFSXfk4yCNsYFuh-I2w13v9mKRohznXri0DN6KNQ1aINWcyGeFNFAwczEjk_Ck-XOVnWB9l9kOdy8-8N0FWAiZomfqmg7sWKl9Bx7_y4wCFZKz0R3UyWJoRx-yUBO7Q3Yl5TfoePR1i__ABKg6uYPLFo8r5tmAYMimbDAKPvSf1ad1aIVIZo5U64xrkpGM2YWRqerwbfuq6tFJvOIJqnsX4wvtZ7zT78GdADqc59l8wiR1EjEVFD1bdoRvJ7_uW6I99FkmY42uMtLJKEKqNUAYKpcOl41dIWK-LOgrFgB65vXKb5lP3G6fBUMJVTI7nlR5uVa390ZlJghONrlcvqAJ2bH0IiIsanMaaHQyuKPQiz2RQCKWF6gSbgbc5xKY5jK-hnn_rbwZi05MW7M5=w525-h741-no
     
    Horaires d'ouverture
    • du mercredi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 17h
    • le vendredi de 10h à 12h00 et de 14 à 18h
    • le samedi de 9h00 à 13h
    Tél. : 04 68 83 75 01 et 06 51 02 88 49

    mardi 1 mars 2016

    conférence de Jean Villanove sur L’histoire du royaume de Majorque, Lundi 7 mars 2016, à 18h 30 , au Théâtre de l’Étang , à Saint Estève

    Le prochain rendez-vous culturel est la conférence de Jean Villanove sur L’histoire du royaume de Majorque .
    Lundi 7 mars , à 18h 30 , au Théâtre de l’Étang , à Saint Estève.
    Un C.E.P.S. ( C ours d’ É ducation P opulaire S téphanois) organisé par l’association Les Rendez-Vous de Saint Estève .

    Comment est né le royaume de Majorque ? Quels sont les souverains ? Où résident-ils ? Quels sont leurs rapports avec Barcelone ? Le conférencier commentera son diaporama dévoilant, en quelques dizaines de diapositives, cette prestigieuse période qui a illuminé le Roussillon, le Vallespir, le Conflent, la Cerdagne, le Capcir.

    Après les conquêtes catalanes en Méditerranée, il nous contera le développement commercial dans le nord de la mer - côté chrétien - et aussi il expliquera comment se traitaient les affaires au sud - côté musulman -. Il dira quelques mots sur deux personnages importants qui vivaient à cette époque : Arnau de Vilanova et Ramon Llull.


    Jean Villanove a plusieurs cordes à son arc. Après une carrière professionnelle dans l’enseignement et dans la vente, Jean Villanove est pris du « mal du pays » : il rejoint Perpignan en 1976 et plonge dans une « boulimie » de culture catalane : publication de livres, conférences, radio, vidéo, télévision, etc. Histoire Populaire des Catalans (3 tomes) – Raconte-moi les Catalans (2 tomes) – Raconte-moi les Rois de Mallorca (2 tomes ) - « Réflexions et commentaires catalans » (1982) et « Histoires d’ici » (1986). Plus récemment « Nous n’avons à dire merci à personne » (2013) et « Les Catalans en France, en Espagne et en Europe » (2014).

    Entrée libre et gratuite.


    Ce CEPS est parrainé par Les jardins du Canigou Les jardins du Canigou

    Prochains CEPS :

    Lundi 4 avril, L’ultime chemin de Walter Benjamin par Jean-Pierre Bonnel .

    Lundi 9 mai, Les catastrophes naturelles en Méditerranée par Henri Got .

    Lundi 13 juin
    , Les chemins de la Retirada par Serge Barba .

    Pour tous renseignements : Les Rendez-Vous de S ai nt Estève Mel : rdvse@rdvse.fr Tel : 06 72 80 39 86

    Plafonds peints et Association de Protection et de sauvegarde du Château de Pieusse

    A l’attention des « Passionnés (ées) » du Patrimoine de notre région et des Plafonds Peints Médiévaux :
        Bonjour,

    C’est lors d’une balade touristique que nous avons découvert le village de Pieusse.

    Pour les plus éloignés de notre département de l’Aude, le village est bien situé, niché au milieu des vignes, à 15 minutes de la Cité de Carcassonne et à 4 kilomètres de la ville de Limoux, célèbre notamment par sa Blanquette.



    L’agglomération de Pieusse, forte de plus de 1000 habitants, domine la rivière Aude  qui forme la limite d’une partie de son territoire. Elle est située sur une butte, dominant la vallée du Razès  au nord. Cet endroit privilégié a vu l'implantation d'un  château   permettant de surveiller l’accès vers le sud. Le territoire de Pieusse, riche d'une forte production viticole, est inclus dans l’appellation « Blanquette de Limoux ».



    En passant devant la propriété correspondant aux restes du château de Pieusse, nous avons eu un coup de coeur : l'énorme donjon attendait un acquéreur. Cet édifice du Moyen-Âge restait sans vie, sans animation, à l'exception des discussions animées de quelques anciens du village, assis sur un banc à l'entrée du portail.

    Nous avons visité ce bien, l'avons trouvé attachant, séduisant même et fort d'un grand potentiel, malheureusement laissé à genoux.

    Puisqu'il était possible de vivre dans une des dépendances du château, accolée au donjon, nous avons décidé de l'acquérir et de le remettre debout afin de transformer ce lieu en un espace de vie active, citoyenne et associative.



    Il existe aujourd’hui une réelle volonté communale d’animer le village de Pieusse et de le faire découvrir à d’autres.

    Un "concours d’idées", mis en place par le C.A.U.E. de l’Aude, vient d’être lancé sur ce village auprès de jeunes architectes venus de toute la France. Trente quatre architectes ont répondu présents et ont proposé des solutions, des idées afin de redynamiser les vieux centres bourgs qui  se désertifient au profit des constructions nouvelles en périphérie de ville. 

    Le village de Pieusse ne fait malheureusement pas exception et son centre devient presque une cité dortoir.

    Pourtant, un potentiel humain et touristique existe.

    Potentiel humain actif par la présence d’une vingtaine d’associations locales, sportives et culturelles.

    Potentiel touristique par la présence de vieilles pierres, de maisons anciennes et de trois monuments caractéristiques du département de la région :



    1. Une église du XIe siècle, dans laquelle se trouvent des peintures murales du XIVe siècle.
    2. Un oratoire champêtre, monument d’aspect gothique et de forme carrée qui daterait du XVe siècle. Il fait partie des oratoires à croix couverte assez rares en France puisqu’on n'en trouve que cinq .Ce monument est classé à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques.
    3. Le château de Pieusse et le donjon classé. Ce château a été construit aux environs de 1140 -1145. Quoique transformé, il a conservé d’intéressants éléments, en particulier des peintures murales datant du XIIe siècle, qui sont encore visibles à l’intérieur, et un magnifique plafond peint médiéval. La muraille nord du donjon est ajourée au premier étage par deux élégantes fenêtres aux cintres géminés avec chapiteaux sculptés, qui présentent, à l’intérieur, des sièges en pierre taillés, parfaitement conservés.  En 1225, le village de Pieusse abrite le concile cathare, rassemblant une centaine de parfaits, peut-être au sein même du château. Celui-ci relève actuellement du domaine privé.

    Dans l'optique de développer le potentiel touristique du village de Pieusse, il semble judicieux, nécessaire de créer un lien entre ces trois édifices : l’oratoire, l’église et le château.

    Les deux premiers ont été restaurés; seul le château qui relève du domaine privé n’a pas été restauré.



    Notre famille a décidé d’acquérir ce château et de vivre dans les dépendances, dont l’intérêt historique est moindre (ajouts de bâtiments datant peut-être du XVIIIe siècle) afin de sauver le donjon, cet écrin du XIIe siècle souvent appelé le donjon des « archevêques de Narbonne ». Cet édifice du Moyen-Âge demande à être sauvé, préservé avant d’être restauré. A l’intérieur de celui-ci, se trouve l’un des premiers plafonds peints moyenâgeux de la région. Depuis un siècle, les villageois passent devant le château en ignorant parfois ses richesses, et surtout sans avoir la possibilité d’y entrer et de les contempler.



    Le projet que nous souhaitons porter et que nous allons vous proposer dans le flyer joint dans ce mail redonnera à l’édifice une destination et un usage dans la société contemporaine, seule condition par laquelle cet élément du patrimoine pourra trouver sa place et être transmis aux générations futures.

    Dans cette optique de renaissance du château dans le village, l’association doit d'abord mettre en place un programme de sauvegarde et de restauration du monument, programme que l'association souhaite prendre en charge (Association pour la Sauvegarde, la Protection, la Promotion du Château de Pieusse).

    Ce programme vise à faire de ce lieu, avant tout, un vaste chantier qui constituera, pour les participants, un lieu d’apprentissage technique et de découverte du patrimoine, un lieu de rencontres interculturelles et internationales, un lieu d’apprentissage et d’exercice de la citoyenneté où se côtoieront des personnes d’origines sociales et culturelles très variées.

    *Autour du patrimoine se tissent des projets associatifs qui renforcent les liens entre les individus. Ils y font l’apprentissage de la citoyenneté, de la démocratie participative ou tout simplement découvrent un univers, des pratiques, des techniques qui les aideront à construire leur avenir.

    La réhabilitation doit être utile à la communauté.

    Il ne s’agit pas de créer ici un centre culturel, un musée ou tout autre chose pour se faire plaisir,

    sans se préoccuper de savoir s’il sera fréquenté par la population locale, mais de donner vie au bâtiment ou au site et de faire qu’il redevienne utile pour tous.

    Aussi, convient-il, avant d’arrêter définitivement le projet de finalité de la restauration, de bien connaître le milieu environnant : le type de population, les ressources existantes, les besoins,...

    Il faut veiller absolument à ne pas déposséder la population de cet élément de son patrimoine architectural et humain qui constitue une partie de son histoire.



    L’activité principale de ce site, avant qu’il ne devienne un lieu de rencontres, sera durant de nombreuses années un chantier :

    non pas le chantier-contrainte, mais le chantier-expression, le chantier-passion, le chantier-loisir, choisi parce que le résultat sera là, inscrit dans le paysage et parce qu’il est source d’épanouissement humain.      

    Prendre le temps de participer, gratuitement, à la restauration d’une œuvre d’art, d’une architecture ancienne, pour sa survie, pour qu’elle reste belle, offerte à tous, ceci est plus, que jamais au XXIe siècle, un acte fort dans sa vie.



    *Ces réflexions, cet idéal que l’on retrouve dans la plupart des textes d’associations pour la sauvegarde du Patrimoine.



    Alors si j’ai réussi à vous convaincre, adhérez à l’association de Sauvegarde, de Protection, de Promotion du Château de Pieusse , vous trouverez également en pièce jointe un bulletin d’adhésion.

    Le montant de l’adhésion est fixée à 10 € par personne !

    Cordialement.

    Jean-François Accart


    0658181818
      pièces jointes :