dimanche 30 juin 2013

Conférence de Georges Castellvi sur les voies romaines dans le Roussillon le 5 décembre 2012 à Saint GENIS des fontaines

Cette conférence aura lieu le mercredi 5 décembre 2012 à 14h dans la salle polyvalente de Saint-Genis-des-Fontaines

Georges Castellvi traitera des voies romaines dans le Roussillon et la position de Saint Genis par rapport à celles-ci en particulier ainsi que des villas
connues de la même époque.
Ce sera la suite – théorique cette fois – des explications données par lui-même sur le site de Panissars lors de notre sortie du premier semestre 2012.
Il est demandé à tous de faire connaître le plus largement possible cette conférence.




 e mercredi 5 décembre à 14h00 dans la Salle Polyvalente, Georges CASTELLVI tiendra conférence sur le thème des voies romaines dans le Roussillon et de la position de Saint-Genis par rapport à celles-ci.
Beaucoup d’interrogations demeurent et les archéologues ont encore du travail à découvrir les secrets de la grande villa Gallo romaine proche de l’ancien monastère de Saint Genis.
Roger GRAU, historien et archéologue qui fut conservateur du Cloître d’Elne et joua un rôle important dans la connaissance « ancienne » de la région, disait dans une publication de 1959 : …  « enfin dans le territoire de Saint André en bordure du chemin de La Pave et La Vall quelques vignes sont parsemées de fragments de tuiles, de tessons divers…Cet établissement, au débouché de la Vall démontre l’existence d’une voie romaine de certaine importance puisque le Castrum Vulturarium en assurait la surveillance… »
Il s’agit de la Via Vallis Aspiranae qui passait aux abords immédiats Sud du monastère de Saint-Genis-des-Fontaines dont Georges CASTELLVI  nous en dira sûrement beaucoup plus.



                         (Photos par © D.R)
Georges Castellvi, enseignant, archéologue et Dr en histoire des civilisations de l'antiquité, a répondu à l'invitation de l'ASVAC pour une conférence sur la Via Domitia. Un nombreux public passionné et curieux des itinéraires des voies romaines et des sites qui les jalonnaient, mais aussi de tous les embranchements en terroir catalan, a suivi avec beaucoup d'attention les explications du conférencier et les photographies des vestiges retrouvés. Des sites qu'ils auront naturellement envie de découvrir ou redécouvrir par des balades, randonnées, ou simplement visites sur les pas de voyageurs illustres. (Photo par Photos J. P.) 

mardi 25 juin 2013

Un peu d'histoire ancienne ! En guise « d'apéritif « à la conférence de G. Castellvi du 05/12/2012

UN PEU D'HISTOIRE ANCIENNE !
En guise « d'apéritif «  à la conférence de G. Castellvi du 05/12/2012



Archéo et voies romaines : un rappel de travaux et recherches déjà anciens pour vous mettre sur la ...Via !
ROGER GRAU historien et archéologue qui fut conservateur du cloître d'Elne et joua un rôle important dans la connaissance « ancienne » de cette région et d'Elne en particulier fit paraître en 1959 dans une publication du Cerca -Centre d'Etudes et de Recherches Catalanes des Archives- une étude intitulée « La région d'Elne à l'époque romaine, essai de géographie archéologique ». C'était, pour lui, un 1er essai de rassemblement et d'ordonnancement des recherches effectuées dans la région d'Elne en vue de dresser une « carte archéologique »du Roussillon et par là-même d'essayer de localiser les voies romaines.
Si, nous dit Roger Grau, la région ne recèle aucun grand monument de l'époque antique son occupation fut dense. Le problème dans la basse plaine est,  pour l’archéologue, l'épaisseur des remblais :
... »dans la Ville-Basse d 'Elne des déblaiements effectués par un particulier nous ont permis d’exhumer 2 sépultures à tégulae...disposées dans un secteur où sont apparus des restes de murailles maçonnées...le niveau inférieur de ces sépultures se situant entre -2m et -2,5m... »
Autour d 'Elne 3 villae et 1 vicus sont repérés
... »le « vicus »en question est le Palatolium qui fut à l'origine de l'agglomération de Palol, village qui a pu disparaître durant le Moyen Age pour s'implanter un peu plus loin : à La Tour Bas Elne... Avec Pierre Ponsich nous avons pratiqué, voici une dizaine d' années, un sondage dans le secteur de Palol a quelque 2m de profondeur nous avons trouvé des murs en cailloux roulés avec assises de briques... le site de Palol a pu avoir à l' époque romaine une certaine importance s 'il est vrai qu'il faille voir dans la «  Carretera de Carlos Magnos «  qui le traverse l' antique Via Domitia, elle-même établie sur la Via Hérekléa... venant de Théza, au nord, ou 2 inscriptions romaines scellées dans le mur méridional de l' église incitent à penser que la localité s'élève sur un site romain... »
C'est un peu plus au nord de Palol que Roger Grau situe l'embranchement de la Via Vallespirana. Il y aurait peut-être là confusion sur le tracé de la Via Domitia !
Plus au sud, dans la région de Palau del Vidre (ou seront retrouvés plus de 30 ans plus tard une borne milliaire constantinienne de 4e siècle et une nécropole des 3 e et 4 e siècles) :
«  un abondant matériel est repéré particulièrement lié à la survivance tardives des sites du Bas Empire. C'est le cas
à Villeclare et au camp de la Pedra – la Constantina proche en ligne droite du site de taxo d'Avall où fut découverte une nécropole à incinérations tardo-romaines... »
  Notons que Roger Grau situerait dans cette optique le passage du Tech de la Via Domitia à proximité de la chapelle Sainte Eugénie de Tresmals.
...  « Enfin dans le territoire de Saint-André en bordure du chemin de La Pave et La Vall quelques vignes sont parsemées de fragments de tuiles, de tessons divers... Cet établissement, au débouché de la vallée de La Vall démontre l'existence d'une voie romaine de certaine importance puisque le castrum Vulturarium en assurait la surveillance... »
Il s'agit de la Via Vallis Aspiranae qui passait aux abords immédiats Sud du monastère de Saint-Genis-des-Fontaines.
 Depuis beaucoup de recherches ont été entreprises et les connaissances se sont affinées mais il reste encore beaucoup de zones d'ombres et beaucoup d'interrogations. Beaucoup de travail pour les archéologues s'ils ont la possibilité de les entreprendre. Derrière l’ancien monastère de St Genis une grande villa gallo-romaine attend de livrer ses secrets. Il est plus que probable que l'abbaye ait été construite sur une partie de celle-ci.

mercredi 19 juin 2013

Festival du Vilar du 10 juillet au 28 août 2013





http://www.prieureduvilar.free.fr/files/ProgrammeFestivalduVilar2013lowres.pdf 

Journées romanes Saint-Michel de Cuxa du 8 au 13 juillet 2013




Voir les sites
:

LES JOURNÉES ROMANES 2013
XLVes  Journées romanes
8 au 13 juillet 2013
Abbaye Saint-Michel de Cuxa (Sant Miquel de Cuixà)
Le portail roman - XIe-XIIe siècles. Nouvelles approches, nouvelles perspectives.




Programme (télécharger le dépliant et bulletin d'inscription [.pdf]) :



 Lundi 8 juillet
 13h
 Accueil


 15h
 Conférence d’ouverture.
 Le portail roman : pierre angulaire de l’histoire de l’art médiéval européen
 Anne-Orange Poilpré, Université de Paris I Panthéon-Sorbonne

 17h
 Visite de l’abbaye
 Olivier Poisson, Emmanuel Garland
 Mardi 9 juillet
 9h
 Le portail de l’église comme porte du Ciel : autour de quelques tympans inscrits d’époque romane
 Cécile Treffort, CESCM, Université de Poitiers

 10h30
 Avant les grands portails : les façades depuis l’Antiquité tardive jusqu’au haut Moyen Âge
 Milagros Guardia, IRCVM, Universitat de Barcelona Carles Mancho, IRCVM, Universitat de Barcelona

 14h
 Le portail roman : un nouveau cadre architectural pour la sculpture
 Éliane Vergnolle, Société Française d’Archéologie

 15h30    
 Visions actuelles et eschatologiques : les théophanies des portails romans
 Marcello Angheben, CESCM, Université de Poitiers

 17h
 Conférence d’étudiants.
Le portail occidental de la cathédrale de Pampelune : de l’anonymat au mythe Esteban. Histoire d’une attribution controversée
 Maritchu Etcheverry, TRACES-Terrae, Université de Toulouse-Le Mirail

 17h30
Conférence d’étudiants.
L’architecture de Sainte-Foy de Conques
: éléments de réflexions
 Lei Huang, Université de Paris I Panthéon-Sorbonne

 18h30
 Concert « Trouveurs de mots », textes et musiques des Troubadours (entrée payante)

 Mercredi 10 juillet

 Sortie : Ripoll


 10h30
 Conférence à Ripoll
Des arcs romains aux portails romans, un regard critique
 Immaculada Lorés, Universitat de Lleida

 14h30
 Présentation du portail in situ :
Le portail de Ripoll. Problèmes de sources et d’interprétation iconographique
 Manuel Castiñeiras, Universitat Autònoma de Barcelona
 Jeudi 11 juillet
 9h
 Le portail roman en Aquitaine et ses implications funéraires
 Robert Maxwell, University of Pennsylvania

 10h30
 Les portails des salles capitulaires
 Quitterie Cazes, Université de Toulouse Le Mirail

 14h
 La mise en œuvre de la façade et du grand portail de Vézelay : nouvelles données archéologique
 Stéphane Buttner, CEM, Auxerre

 15h30
 La façade de Saint-Gilles-du-Gard. Nouvelles recherches sur la construction d’un chef d’œuvre roman
 Heike Hansen et Andreas Hartmann-Virnich, Université de Provence

 17h
 Conférence d’étudiants
Proposition de restitution de l’ancienne tribune abbatiale de Cuxa (v. 1140)
 Anna Thirion, CEMM, Université Paul Valéry, Montpellier

 18h
 Assemblée générale de l’Association Culturelle de Cuxa

 Vendredi 12 juillet

 matinée : sortie
- Corneilla-de-Conflent (Olivier Poisson)
- Villefranche-de-Conflent : grand et petit portail (Géraldine Mallet)
- Santa Maria de Riquer, Catllar (Anne Leturque)


 14h
 L’iconographie du portail et de la façade de San Zeno di Verona
 Giovanna Valenzano, Università di Padova

 15h30
 Le portail roman et le drame sacré
 Martine Jullian, Université de Grenoble

 17h
 Conclusions
 Éliane Vergnolle, Société Française d’Archéologie
 Samedi 13 juillet

 Sortie incluse dans le déroulement des Journées
(le coût pourra en être déduit des tarifs, si les auditeurs ne peuvent y rester)



 Les portails romans du Roussillon


 Matinée
 - Saint-André-de-Sorède (Olivier Poisson)
- Saint-Génis-des-Fontaines (Olivier Poisson)
- Le Boulou (Manuel Castiñeiras)


 Déjeuner au Boulou



 Aprés-midi
 - Monestir del Camp, Passa (Jordi Camps)
- Toulouges (Géraldine Mallet)
- Perpignan, Saint-Jean-le-Vieux : Le portail de Saint-Jean le Vieux de Perpignan : hypothèses sur un choix très original, ses sources, sa fonction et sa postérité, exposé sur place par Xavier Barral i Altet, Université de Haute-Bretagne, Rennes


dimanche 16 juin 2013

BOULE-D'AMONT - Prieuré de Serrabona - concert du dimanche 7 juillet 2013

BOULE-D'AMONT - Prieuré de Serrabona - concert du dimanche 7 juillet 2013 à 18 h

Dimanche 7 juillet à 18 h - Performances Cécile Sol - Frédéric Bousquet - Concert Demazadi

Concert proposé en partenariat avec Festival Eté 66 - Conseil Général des Pyrénées-Orientales
Tarifs : Entrée libre
Renseignements

Prieuré de Serrabona
04 68 84 09 30 


Prieuré de Serrabona

Classé Monument Historique en 1975
Serrabona, sur le massif des Aspres, est un prieuré augustin fondé par le vicomte de Cerdagne en 1082. Le prieuré, dans le cadre sauvage de la vallée du Boulès, s’offre au visiteur sous une apparence extérieure sobre, presque austère, le schiste des murs confond le bâtiment avec la roche. Mais la galerie sud et l’intérieur recèlent un des plus extraordinaires ensembles sculptés du XIIe s. en marbre rose. Consacré en 1151, l’édifice, constitué d’une nef ancienne, voûtée en berceau brisé, est agrandi à l’est d’un transept et d’une abside, et au nord d’un bas-côté et du clocher-tour. Au sud, une galerie ouvre sur la vallée. Au milieu de la nef, une tribune séparait les laïcs des chanoines. Les chapiteaux de la galerie, ceux de la tribune et de sa face tournée vers les fidèles sont d’une richesse décorative rare, chef-d’oeuvre de la sculpture romane catalane avec son bestiaire fantastique de lions, griffons, centaures et aigles.

 




La chapelle Sainte-Colombe de Cabanes ouverte au public



Pour permettre la visite de ce site chargé d'histoire et pièce importante du patrimoine du village, l'ASVAC (Association de Sauvegarde des Valeurs Archéologiques et Culturelles) se mobilise et met en place une structure d'accueil du public et des visiteurs pendant les mois d'été.
Un peu d'histoire
La chapelle Sainte-Colombe de Cabanes est un ancien prieuré, sans doute d'origine préromane, dépendant du monastère proche de Saint-André de Sureda.
Remanié selon Pierre Ponsich, dès le XIVe siècle après l'effondrement de l'abside, il va connaître ensuite les vicissitudes du temps.
Devenu propriété privée au moment de la révolution et ensuite monument funéraire, la chapelle ressurgit dans les mémoires lorsque les quatre reliques romanes en remploi de l'abbaye de Saint-André sont vendues et déplacées. Une réaction et un classement rapides permettront leur remise en place en 1932. Des travaux de rénovation ont lieu à cette même date. Les propriétaires en font don à la commune de Saint-Genis-des-Fontaines dans les années 1990 et seront suivis d'une restauration dont les travaux sont quasiment achevés à ce jour.
Organisation des visites
Elles auront lieu du samedi 16 juin au lundi 10 septembre les samedis, dimanches et lundis de 16 h à 18 h, et les 15 et 16 septembre (journées du patrimoine) de 10 h à 12 h, et de 14 h à 18 h.
Pour se rendre sur le site, de Saint-Genis prendre la D2 en direction de Brouilla.
Au carrefour avant le pont métallique sur le Tech (face à la centrale à béton), prendre à droite la petite route en direction de Garrigues et de Palau-del-Vidre.
A environ 2 km, prendre à gauche un chemin d'accès bordé d'arbres qui entre dans le domaine de Cabanes. La chapelle se trouve à 200 m à droite.

 Source : l'Indépendant 16 juin 2013

CODALET - Abbaye de Saint-Michel de Cuxà - Concert Trouveurs de Mots - Mardi 9 juillet 2013


Concert Trouveurs de Mots   

Affiche du concert du 9 juillet à l'Abbaye de Saint-Michel de Cuxa

Tarifs : 10 € et 8 € Réservations Trob’Art Productions
09 72 95 90 46 – 06 19 10 92 89
  reservations@festival-troubadoursartroman.fr
Renseignements
Les Journées Romanes
Association culturelle de Cuxà
Associacio de Cuixà
04 68 96 27 40 / 06 22 82 65 18 


Abbaye de Saint-Michel de Cuxà

Classée Monument Historique en 1875
L’abbaye de Saint-Michel de Cuxà (Sant Miquel de Cuixà) est un des monuments majeurs de l’art roman catalan. L’édifice résulte de trois grands moments de construction, à trois étapes significatives de son histoire.
L’église abbatiale construite de 956 à 974 et sa nef grandiose, son grand appareil et ses impressionnants arcs outrepassés, son chevet carré entouré de quatre absidioles, est pré-romane: elle garde le souvenir de l’architecture antique. Sous l’abbatiat d’Oliba, à partir de 1008, elle est surmontée de clochers romans et intégrée dans un grand ensemble, par l’ajout d’un massif occidental comprenant deux églises superposées : l’église basse ou crypte de la Crêche (Pessebre), célèbre par sa voûte annulaire autour d’un pilier central, et l’église haute de la Trinité, retrouvée lors des fouilles.
Vers 1130, l’abbé Grégoire installe une tribune de marbre sculptée dont les éléments ornent de nos jours une porte de l’église. Le cloître, lui aussi du XIIe s., avec ses chapiteaux sculptés de lions, aigles et autres monstres, figure parmi les plus belles réalisations de la sculpture romane.











ARBOUSSOLS - Performances Franc Bardou - Thierry Gomar - Concert Maayan - Prieuré de Marcevol - Dimanche 14 juillet 2013

ARBOUSSOLS - Performances Franc Bardou - Thierry Gomar - 
Concert Maayan - Prieuré de Marcevol - Dimanche 14 juillet 2013 à 18 h
Tarifs : 10 € et 8 € Réservations Trob’Art Productions
09 72 95 90 46 – 06 19 10 92 89 
reservations@festival-troubadoursartroman.fr
Renseignements
Fondation du Prieuré de Marcevol
04 68 05 75 27


Prieuré de Marcevol

Classé Monument Historique en 1840
Sur un petit replat qui surmonte la vallée du Conflent, offrant un des plus beaux panoramas sur le Canigou, s’élève le prieuré Sainte-Marie de Marcevol, construit au milieu du XIIe s. et dépendant de l’Ordre du Saint-Sépulcre de Jérusalem. L’église est entourée des bâtiments conventuels, dans une fortification du XIVe s. Elle est large de 23 mètres et formée de trois nefs en belle pierre dorée. Au chevet, l’abside centrale porte une série d’arcs de tradition lombarde. La façade ouest est ornée d’un portail, surmonté d’une fenêtre en plein cintre, tous deux de marbre de Villefranche et soulignés d’une archivolte en dents d’engrenage. La couleur rose de la pierre contraste avec l’austérité de l’ocre brun du mur. L’intérieur est aujourd’hui aussi dépourvu de décors que l’extérieur. Mais de beaux restes de fresques dans l’absidiole sud prouvent qu’il n’en fut pas toujours ainsi.
Son état de conservation, sa sobre majesté et son emplacement font de Marcevol un des monuments les plus intéressants du Conflent.

 

 






Prieuré Santa Maria du Vilar à Villelongue des monts - Concert Duo Mouratoglou et Erransa - Mercredi 31 juillet 2013

Prieuré Santa Maria du Vilar à Villelongue-dels-Monts

Concert Duo Mouratoglou et Erransa -
Mercredi 31 juillet 2013 à 21 h

Renseignements et Réservations
Prieuré Santa Maria du Vilar

66740 VILLELONGUE DELS MONTS
04 68 89 64 61



Prieuré Santa Maria del Vilar

Classé Monument Historique en 1983
Dans le massif des Albères se cache le prieuré Santa Maria del Vilar où vivaient autrefois des chanoines augustins. Il est fondé à la fin du XIe s. à l’emplacement d’un site fortifié du VIIIe s.
En partie conservées, des fresques extraordinaires datées des XIe et XIIe s. représentent le Christ en majesté entouré des quatre évangélistes au-dessus des douze apôtres, de l’Annonciation et de l’Eucharistie. Le magnifique portail d’entrée d’esprit roussillonnais est classé. Il présente encore sa porte d’origine aux belles ferrures, encadrée par deux colonnes dont les chapiteaux sont ornés de têtes d’hommes un peu étranges.
En 1535, les prieurés augustins sont supprimés et leurs membres sécularisés. Santa Maria del Vilar devient alors église paroissiale. Les bâtiments sont vendus en 1802 à un cultivateur qui transforme l’église en étable et la salle hospitalière en porcherie. L’ensemble est laissé à l’abandon en 1942 et envahi par la végétation avant d’être sauvé par des amoureux du lieu. Les travaux se sont achevés en 2004 et ont permis d’ouvrir le site aux visiteurs. En 2005, la propriétaire cède le prieuré à une communauté monacale orthodoxe roumaine qui perpétue depuis la vocation initiale du Vilar.

 

CATLLAR - Chapelle Sainte-Marie-de-Riquer - Concert Junko Ueda et Wil Offermans - Samedi 24 août 2013

Samedi 24 août 2013 à 21 h 
Tarifs : 10 € et 8 €
Renseignements et Réservations

Association Notre-Dame-de-Riquer
04 68 96 27 21 / 06 15 43 50 60 




Chapelle Sainte-Marie de Riquer

Classée Monument Historique en 1983.
Aux portes de la vallée de la Castellane, entre Prades et Catllar existait déjà au Xe s., l’église Sainte-Marie de Riquer. Dans le troisième quart du XIe s., Bernard, fils de Séniofred rebâtit à ses frais l’humble cella de Sainte-Marie qui fut consacrée en avril 1073.
L’édifice est tout entier construit en galets de la Tet, choisis pour leur forme oblongue, noyés dans un mortier à la chaux très dur, des faux joints tracés au fer et peints à l’ocre encadrent chaque moellon. La nef couverte d’une charpente apparente est divisée en quatre travées par trois arcs diaphragmes en plein cintre.
Le chevet est orné de quatre bandes lombardes et l’abside est éclairée par trois fenêtres à double ébrasement. Un clocher mur, ajouré de deux arcades, surmonte la façade. La porte principale s’ouvre au midi. Son tympan et l’arc de décharge qui le surmonte portent des fresques : c’est la Vierge à l’enfant qui en occupe le centre assise dans une mandorle.
A l’intrados de l’arc figure l’agneau brochant sur la croix, enfermé dans une gloire circulaire soutenue par deux anges.


COLLIOURE - Église Notre-Dame-des-Anges - Concert Rifa i Passi - Samedi 5 octobre 2013

Samedi 5 octobre 2013 à 21 h

Tarifs : 10 € et 8 € Réservations Trob’Art Productions
09 72 95 90 46 – 06 19 10 92 89
reservations@festival-troubadoursartroman.fr
Renseignements
Mairie : 04 68 82 05 66
Office de Tourisme : 04 68 82 15 47 



 Église Notre-Dame-des-Anges
 Classé Monument Historique en 1922.
L’église Notre Dame des Anges, à Collioure fut construite en 1684 suite à la destruction ordonnée par Vauban en 1672 de l’ancienne église Sainte Marie située au centre de la ville. Le village s’est ainsi déplacé de quelques centaines de mètres sur son emplacement actuel.
L’église est de style gothique méridional à nef unique. Le dôme du clocher, si caractéristique, n’a été rajouté qu’en 1810, soit relativement récemment. Il faut dire que le clocher servait auparavant de fanal pour les marins désireux de rentrer au port. La nef est flanquée de chapelles et se termine par une abside semi-circulaire. Elle contient un très important mobilier : Retable de St Jean (1697), du maître-autel (1698-1702), du Saint Sacrement (1700), du Précieux Sang (1708), de St Vincent (1714), de St Eloi (1716), de Ste Lucie (1719), de Notre Dame de Lourdes (1902) et du Rosaire (XXe s., avec des éléments de statuaire du XVIIIe). Elle possède également des panneaux primitifs du XVe. Elle a également un trésor, dit «Trésor de Collioure» : deux croix processionnelles, des chandeliers, des ostensoirs, un ciboire, deux encensoirs, deux burettes, des plats de quête du XVIe siècle, des reliquaires, quatre bourdons du XVIIe et des ornements du XVIIe siècle également.

8 e Festival - Les Troubadours chantent l’art roman en Languedoc-Roussillon - du 13 avril au 12 octobre 2013


Créé à l’initiative de la Région Languedoc-Roussillon, le festival Les troubadours chantent l’art roman en Languedoc-Roussillon sillonne depuis huit ans déjà le territoire régional pour aller à la rencontre du public local et touristique. Huit années de rencontres entre chants, musiques et patrimoine qui font le bonheur des festivaliers. Les concerts mettent à l’honneur principalement le chant des troubadours et invitent à la découverte de polyphonies venues d’autres horizons. L’originalité du festival est d’offrir aux artistes et au public, à chaque concert, un écrin patrimonial propice à la rêverie musicale.
La Région soutient Les Troubadours chantent l’art roman qui met la culture à portée de tous, sur des territoires ruraux parfois isolés de l’offre culturelle. Ce festival vient accompagner le programme régional Chemins de l’Histoire Sud de France qui vise à mettre en réseau des lieux de visites patrimoniales afin de mieux répondre aux attentes des visiteurs d’aujourd’hui.
Nous sommes heureux que le public partage de beaux moments chantants sous les voûtes romanes et gothiques des églises du Languedoc-Roussillon.
Bon festival 2013 à tous !
Christian BOURQUIN
Président de la Région Languedoc-Roussillon
Sénateur

samedi 15 juin 2013

Programme de l'année sainte au Monastère de Saint-Pierre de Rodes au Port de la Selva du 5 mai au 1er novembre 2013

avec une conférence le 29 juin 2013


Bonjour,
Je vous communique le programme de l'année sainte au Monastère de Saint-Pierre de Rodes au Port de la Selva
avec une conférence le 29 juin à 18h de notre adhérent Arnald PLUJA i PUJAL, historien de Llança.
Je vous informe que l'association européenne Salvem Querroig a prévu une conférence historique sur la frontière franco-espagnole et
un concert de piano le 29 septembre prochain dans ce lieu prestigieux pour les journées européennes du patrimoine en Catalogne du Sud
A bientôt.

Bon dia,
Us comunico el programa de l'any sant al monestir de Sant Pere de Rodes al Port de la Selva
amb una conferència el 29 de juny a les 18h del nostre soci l'Arnald PLUJA i CANALS, historiador de Llançà.
L'associació europea Salvem Querroig organitzarà el proper 29 de setembre en aquest lloc prestigios una conferència històrica sobre la frontera franco-espanyola i
un concert de piano en el marc de les jornades europees del patrimoni de Catalunya.
Fins aviat.

Buenas tardes,
Os comunico el programa del año santo en el monasterio de San Pedro de Rodas en el Puerto de la Selva con
una conferencia el 29 de junio a las 18H del nuestro socio Arnal PLUJA CANALS, historiador de Llansa.
la asociación europea Salvem Querroig organizará el próximo 29 de setiembre en esto lugar prestigioso una conferencia histórica sobre la frontera franco-española y
un concierto de piano en el marco de las jornadas europeas del patrimonio de Cataluña.
Hasta pronto.

Stéphane DROUET
Responsable de "Salvem Querroig"









lundi 10 juin 2013

Saint-Génis-des-Fontaines : une sculpture millénaire




                          
PHOTO/© Estelle PUIG


Cette petite commune des Albères abrite la plus ancienne sculpture romane datée dans la pierre (1020). Trônant sur la façade de l’église, ce linteau en marbre blanc de Céret marque les prémices d’un style alors inconnu, ouvrant du même coup la voie aux chefs d’œuvre que seront plus tard Saint-Michel-de-Cuxa, Serrabonne ou encore Ripoll, de l’autre côté de la frontière. Sur cette fresque en marbre doré, le christ apparaît dans une mandorle, entouré de deux anges et de six apôtres. Mains allongées, yeux obliques à l’expression sévère, coups de trépan au creux des paupières… le style est novateur. Situés autour du linteau, les corbeaux saillants servaient autrefois à supporter un auvent abritant la sculpture.
Rue Georges-Clemenceau.
04 68 89 84 33.

Ouvert de 9 h 30 à 12 h et de 15 h à 19 h.

Source : L'Indépendant Le 05 juin 2013

dimanche 9 juin 2013

Troisième ascension du pic de Querroig juin 2013



Bonsoir, Bona tarda, Buenas tardes,
Je vous adresse l'article paru aujourd'hui dans l'Indépendant sur la
troisième ascension du pic de Querroig. Par ailleurs, vous pouvez
commander l'ouvrage sur les mas de Banyuls-sur-Mer auprès de Roger
RULL (roger.rull@orange.fr) et Bernard HOSPITAL
(hospital.bernard@neuf.fr).

Us envio la noticia publica avui en l'Indépendant sobre la tercera
pujada al Puig de Querroig. També, podeu comprar el llibre sobre els
masos de Banyuls de la marenda per correu electrònic:
roger.rull@orange.fr o hospital.bernard@neuf.fr.

Os envio la noticia publicada hoy en el Independant sobre la tercera
ascención al Pico de Querroig. Tambié, se puede comprar el libro sobre
los masías de Banyuls de Mar por correo electrónico:
roger.rull@orange.fr o hospital.bernard@neuf.fr.

A bientôt. Fins aviat. Hasta pronto.

Stéphane DROUET
Responsable de "Salvem Querroig"


5e journée René Nelli au Château de Bouisse. L’archéologie rêvée de René Nelli. Dimanche 30 juin 2013.


L’association d’études du catharisme – René Nelli a le plaisir de vous convier
Le dimanche 30 juin 2013 à la 5e journée René Nelli au château de Bouisse. L’archéologie rêvée de René Nelli.
Avec Jean Guilaine, Michel Roquebert, Charles Peytavie et Franc Bardou.

Pour la 5e année consécutive, retrouvez votre rendez-vous annuel dédié à la mémoire de l’historien et poète René Nelli à Bouisse (Aude), au cœur des Corbières.
Cette 5e journée René Nelli aura lieu dans les Corbières au château de Bouisse (Aude) le dimanche 30 juin 2013.
Les deux thèmes choisis par les organisateurs cette année sont : L’archéologie rêvée de René Nelli et René Nelli et les musées imaginaires du catharisme.
Le programme complet est ici : 5e journée René Nelli de Bouisse.

 
Association d’études du catharisme – René Nelli
Maison des Mémoires
53 rue de Verdun
11000 Carcassonne
Tél. 09 52 83 18 73
aec.nelli@gmail.com